GreenUnivers parle de GreenPriz

2013-07-03

GreenPriz : Viser l’autonomie et la simplicité

“GreenPriz compte se démarquer en proposant des produits moins chers que les automates GTB [gestion technique du bâtiment],moins complexes que les systèmes connectés à internet et plus adaptés aux environnements tertiaires, grâce à une gamme complète de produits, à la différence des modèles monoproduits de nos concurrents”, lâche clairement Eric Sgarroni, fondateuret PDG de l’entreprise. Sur son marché, les concurrents sont des sociétés comme Ecowiz(Suisse) ou Plugwize(PaysBas).

“Le principe est simple: après une configuration initiale, un système de boîtier maître doté d’un logiciel embarqué communique, en autonomie et sans connexion internet nécessaire, avec des modules esclaves(multiprises, prises murales, etc.) afin de rationaliser la consommation électrique, explique le dirigeant. Grâce à notre solution, pas besoin d’abonnement, de site web ou encore d’appareils en veille pour faire du monitoring”.

Un réseau de distribution à portée de main

Issu du monde de l’informatique de gros, Eric Sgarroni compte s’appuyer sur son ancien réseau commercial formé par des grossistes en matériel informatique: “Nos produits seront diffusés sur le réseau de distribution informatique Ingram Micro mais également grâce à des distributeurs locaux comme Balitran en région Paca”. La commercialisation est prévue pour septembre-octobre2013. Il faudra compter en moyenne 300 € pour un boîtier maître et environ 60 € pour un module avec un objectif médian de25% d’économies d’énergie.

Levée de fonds

Pour financer son développement industriel et commercial, la société a ouvert son capital avec un apport de plus de130 000 € émanant d’investisseurs privés. Et ellecherche300 000 à500 000 € supplémentaires. Un tour de table qu’elle espère boucler d’ici le troisième trimestre 2013. GreenPriz compte exporter dès 2014 ses produits grâce à des contacts avancés dans les pays germanophones (Allemagne, Autriche, Suisse). En ligne de mire également, des pays comme la Russie, l’Espagne, le Portugal et l’Italie.

Découvrir l'article dans son intégralité (nécessite un abonnement)

Fichier(s) joint(s) à l'article :

GreenPriz-Greenunivers_smartgrids.pdf